Batailles n° 91

Au sommaire

  • Armée britannique 
    • Les forces de l’Empire britannique au sein de la 8th Army
  • Opérations
    • L’opération Torch et la bataille navale de Casablanca
    • La ligne Mannerheim et les combat dans l’isthme de Carélie
    • Cuirassé contre avion
      Quand le dinosaure est terrassé par le moustique
    • Patton de Metz à la Sarre
    • Walcheren la prise de contrôle
      des bouches de l’Escaut
    • Et si Berlin était tombé en février 1945 ?
  • Matériel
    • Le Panzerbüsche 41 un antichar hors-norme

Batailles – n° 91

2,00

Grâce à l’appoint d’une partie de l’équipe éditoriale de 2e Guerre mondiale, autour de Nicolas Pontic, nous serons en mesure de faire passer le nombre de numéros hors série de Batailles de 2 à 4 par an, en 2021. Alors que les ventes des magazines sont en baisse marquée depuis un an, et tout particulièrement des magazines d’histoire (– 15 % en moyenne générale, d’après les chiffres de la profession), Batailles est en hausse depuis le début de l’été, ce qui nous permet d’effacer les pertes liées aux deux numéros parus en début d’année, impactés tous les deux par la double punition du confinement et de la chute de Presstalis, le distributeur de presse qui vendait environ 20 % de nos magazines, les autres étant, fort heureusement, distribués par les MLP. Évidemment, nous ignorons de quoi sera fait l’avenir, mais nous continuons sur notre ligne éditoriale plus variée, généraliste, avec des articles ne dépassant pas 12 pages et plus généralement compris entre 6 et 8 pages. Ceci nous permet d’aborder de nombreux sujets, concernant tous les théâtres d’opérations, puisque la guerre ne s’est pas limitée à la bataille de Normandie ou aux combats de mai juin 1940. Dans ce numéro, plusieurs années de guerre sont abordées, afin de coller à une thématique liée à la saison et aux anniversaires qui en découlent, la commission paritaire de la presse, qui nous permet d’être diffusé dans de bonnes conditions, imposant que les magazines aient un lien avec l’actualité. Pour un magazine d’histoire, il s’agit d’un véritable défi. Outre la partie actualités et bibliographie, que nous avons renforcée, nous traitons donc des événements qui se sont déroulés durant la même saison que notre parution, entre 1939 et 1945. C’est pourquoi nous décrivons dans ce numéro les combats sur la ligne Mannerheim (en janvier 1940), la bataille navale de Casablanca, en novembre 1942, la bataille de Metz, à la fin de l’automne 1944, la prise de l’île de Walcheren en octobre 1944 et enfin l’opération Vistule-Oder, en janvier et février 1945. Nous abordons aussi d’autres sujets, cette fois sans relation spécifique avec une quelconque actualité mémorielle, comme le duel entre l’avion et le cuirassé et nous continuons nos petites monographies sur le matériel : cette fois, le canon antichar Panzerbüchse, de 28 mm. Tout cela offre un panorama original et très divers sur la Seconde Guerre mondiale.

Bonne lecture à tous, Yves Buffetaut, rédacteur en chef