Sélectionner une page
Magazine Tranchées n°44

Au sommaire

Tranchées n°44

  • Tsingtao, septembre 1914 La première attaque aéronavale de l’histoire
  • L’odyssée de la patrouille von Schierstaedt (6-27 septembre 1914)
  • Les inondations de l’Yser, octobre 1914
  • Torpilleurs en plein ciel (Douaumont, 22 mai 1916)
  • Le Zeppelin L39 de Compiègne
  • La seule bataille navale américaine de la Grande Guerre
  • L‘Armée polonaise en France, 1914-1919
  • Harry Truman et des Américains dans un village lorrain

Tranchées – n° 44

8,20

Ce numéro de Tranchées rappelle à quel point la Grande Guerre a été un conflit mondial. Nous l’avions vu précédemment avec l’épopée du général allemand von Lettow-Vorbeck, mais cette fois, nous élargissons encore notre zone d’études, en dépeignant une guerre peu connue, mais qui présente des avant-premières dans l’histoire militaire. Qui sait, en effet, que la marine impériale japonaise a réalisé deux premières pendant la bataille de Tsingtao, en 1914 : elle a accompli les premières attaques aéronavales contre des navires de surface et aussi les premiers raids nocturnes contre le port de Tsingtao.
En mai 1916, c’est l’aviation française qui accomplit une première : l’attaque des Drachen allemands à l’aide de fusées Le Prieur, lors de la tentative de reprise du fort de Douaumont par le général Mangin. Les autres articles de ce numéro présentent des événements tout aussi méconnus et originaux. On sait que Patton et McArthur ont participé à l’offensive Meuse-Argonne, de septembre à novembre 1918, mais qui se souvient qu’un civil engagé dans l’artillerie de la Garde nationale du Missouri, Harry Truman, futur Président des États-Unis, y a commandé une batterie d’artillerie ? Il a fréquenté, avant l’offensive, un petit village proche de Nancy, Ludres. Parmi les sujets qui ont marqué l’époque, le destin du Zeppelin L 39, abattu au-dessus de Compiègne, a fait la Une des journaux de l’époque, qui ont véhiculé de nombreuses fausses informations, dont certaines perdurent encore aujourd’hui. C’est aussi le cas de l’inondation de la plaine de l’Yser, fin octobre 1914. Qui est l’instigateur de cette inondation qui a sauvé in-extremis, l’armée belge ? La réponse se trouve dans nos pages. Autre devinette : l’US Navy a livré une seule bataille navale contre des éléments d’une flotte de surface ennemie : où et contre qui ? Là encore, nous expliquons en détails cette bataille que la presse américaine a qualifié « d’attaque suicide des navires américains »… ce qui était loin d’être le cas. Enfin, deux autres sujets sont eux-aussi totalement inédits : l’armée bleue et l’errance de cavaliers allemands en septembre 1914 derrière les lignes françaises.
Bonne lecture à tous.

 

Yves Buffetaut, directeur de la rédaction.