Sélectionner une page
magazine Tranchées n°41

Au sommaire

Tranchées 41

  • L’actu
  • 2 octobre 1914, la destruction du pont de Bailly sur l’Oise

  • Une exceptionnelle trêve humanitaire en Argonne (28 mai 1915)

  • Reims 1915, la première vague gazeuse allemande en France

  • La première attaque française au chlore

  • La bataille de Forbach Spicheren le 6 août 1870

Tranchées – n° 41

4,10

Tranchées 41, ce numéro paraît avec un léger retard sur le planning, en raison du confinement. Durant cette période, les ventes ont forcément été ralenties, ce qui a eu de fâcheuses répercussions sur les résultats des magazines sortis à ce moment-là. Le Tranchées 40 était sur une bonne trajectoire et devrait rester dans la moyenne des numéros précédents, mais notre hors-série L’Artillerie de tranchées allemande a connu une déroute que Ludendorff appellerait sans doute « le jour de deuil de la presse historique ».
Il n’est pas encore trop tard pour renverser la situation, car, si le numéro n’est plus en kiosque, il est encore possible de se le procurer directement chez nous. Tous les détails sont disponibles sur la 4e page de couverture de ce numéro. Il est possible de l’acheter sous la forme d’un hors-série de Tranchées, ou comme un livre, la différence tenant seulement à la couverture, qui est cartonnée dans la version livre. Ce numéro est assez largement consacré au début de la guerre des gaz. Nous n’évoquons par la première attaque aux gaz, à Ypres, le 22 avril 1915, car nous en avons déjà parlé en détail dans notre hors-série Les Français à Ypres. Il est aussi encore possible de l’acheter chez nous. Dans ce numéro 41, nous nous attachons à trois aspects des débuts de la guerre des gaz, avec d’une part, la difficile constitution d’un stock de masques, qui n’est pas sans rappeler la période actuelle, d’autre part la première attaque allemande par vague gazeuse, qui se déroule le 19 octobre 1915 près de Reims et enfin, par la première attaque française au chlore, qui se déroule aussi près de Reims, mais cette fois au nord-ouest de la ville, près de Berry-au-Bac, en février 1916. On parle souvent de la trêve de Noël 1914, en Belgique et en Flandre française, mais on ignore souvent que d’autres parties du front ont aussi connu des trêves dans les combats. C’est le cas de celle que nous raconte Franck Beauclerc dans ce numéro ; elle se déroule en Argonne, en mai 1915. Autre sujet peu connu, le véritable raid lancé par les Allemands en octobre 1914 pour faire sauter le pont de Bailly, dans l’Oise. Cette opération vous est racontée en détail.
Enfin, nous continuons notre série sur les combats livrés autour de Metz en 1870.

Yves Buffetaut, rédacteur en chef

Bonne lecture.