Sélectionner une page

Les Exécutions sommaires, un non-dit historique ? – Vincent Herpin

Les exécutions sommaires entre 1914 et 1018 ont été très peu portées à la connaissance du public.

20,00

Les exécutions sommaires des soldats français fusillés pour l’exemple sont longtemps restées dans l’oubli. Les rares procès en réhabilitation ont en effet laissé dans l’ombre de nombreux soldats exécutés.

Ces exécutions ont été occultées après la Première Guerre mondiale. La France est pourtant alors une république dans laquelle chaque citoyen dispose de droits fondamentaux. Cela induit le droit à un procès équitable en cas d’infraction militaire. Mais une exécution sommaire par ordre ou par emportement est de facto une procédure extrajudiciaire.

Malgré une impitoyable censure militaire durant la guerre et après, la presse écrite en a révélé quelques unes. L’action des familles et de la Ligue des droits de l’Homme a alors abouti à des procès en réhabilitation.

Nous avons dénombré 118 exécutions sommaires durant la guerre. Il y a pourtant eu pour huit millions de mobilisés. L’institution militaire a donc su sauvegarder les principes démocratiques de la République française.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Poids0.260 kg
Dimensions23.5 × 15.5 × 2 cm
Date de parution

Mai 2021

Pages

200

Illustrations

EAN-13

9782846733748