Sélectionner une page

Artisanat de tranchée & briquets de poilus – Patrice Warin

L’artisanat des tranchées et plus particulièrement les briquets de poilus

37,96

L’artisanat de tranchée, dont les briquets de poilus, illustre un aspect particulier de la Grande Guerre. Il est considéré aujourd’hui comme partie intégrante de l’art populaire. Pourtant, il fut longtemps considéré comme anecdotique. L’artisanat de tranchée constitue aujourd’hui une source de connaissance sur le quotidien du poilu. Souvenirs pour la fiancée, l’épouse, la marraine de guerre. Des noms de combats, des mots d’amour, des slogans patriotiques y figurent, gravés à la pointe.

Les représentations touchantes du rural arraché à son champ côtoient les œuvres brillantes du bijoutier mobilisé. Tout un monde se retrouve dans les tranchées. Une mixité qui explique notre étonnement devant certaines réussites presque inimaginables.

L’artisanat de tranchée fut français pour la plus grande part, Néanmoins, il fut aussi pratiqué par les combattants alliés ou allemands.

Une large part de l’ouvrage est consacré aux ” briquets de poilus ” qui constitue sans doute la majorité des réalisations. Nombreux furent les poilus qui, rendus à la vie civile, conservèrent glorieusement leur briquet jusqu’à leur mort. Imaginaire du feu, fraternité du tabac, autant de raisons assurant leur suprématie sur l’amadou inutilisable par temps humide. Les briquets de poilus sont, à eux seuls, la base de collections passionnantes, associés aux fabrications parasites et industrielles.

Art populaire au meilleur sens du terme, l’artisanat de tranchée se révèle aussi comme un fantastique terrain d’étude. Il est une réserve inexplorée de témoignages inédits maintenant que les témoins ont tous disparus.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Poids 0.93 kg
Dimensions 28 × 21.5 × 1.5 cm
Date de parution

décembre 2001

Pages

208

Illustrations

230

EAN-13

9782846730075