Sélectionner une page

Diên Biên Phu – Nicolas Pontic

La plus meurtrière bataille de la guerre d’Indochine, la défaite de l’armée française devant les troupes du Vietminh ouvre la porte aux accords de Genève qui déboucheront sur la partition du Viêt-Nam.

18,00

La bataille de Diên Biên Phu se déroule du 13  mars au 7 mai 1954. Elle est la dernière de la guerre d’Indochine. Elle est aussi la plus longue du conflit et l’une des plus meurtrières. Les pertes sont ainsi très lourdes dans les deux camps. Environ 8 000 soldats vietminh y perdent la vie tandis que dans le camp français, 2 293 soldats disparaissent. L’armée française déplore aussi 11 721 prisonniers, dont seulement 3 290 reviendront. Le camp retranché de Diên Biên Phu n’a pas pu contenir les assauts de l’armée vietminh du général Giap. Cette défaite sans appel sonne le glas de la présence française en Indochine. En juillet 1954, les accords de Genève consacrent la partition du Vietnam. Les Français quittent le Tonkin, devenu le Nord-Vietnam.

La visite des vestiges de la bataille fait l’objet d’un chapitre.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Poids0.32 kg
Dimensions30 × 21 × 0.5 cm
Date de parution

septembre 2019

Pages

80

Illustrations

160

EAN-13

9782846733250